FRBSE

Koninklijke Belgische Ruitersport federatie

Partager cet article avec des amis


Le but des DIRECTIVES DES NON-DÉTENTEURS DE DROITS POUR LA PUBLICATION DE VIDÉOS SUR LES MÉDIAS SOCIAUX EN PROVENANCE DE MANIFESTATIONS PORTANT LE NOM DE LA FEI (dernières mises à jour le 12 février 2024) est de fournir des informations et des instructions claires à tous les non-détenteurs de droits (NRH) sur le tournage, l'enregistrement, la photographie et l'utilisation de contenu provenant de manifestations portant le nom de la FEI, telles que les Coupes du monde de la FEI, les Coupes des nations de la FEI, les Championnats du monde/européens de la FEI et la Longines League of Nations™.

Tout d'abord, il est important de préciser que les lignes directrices n'empêchent en aucun cas de filmer ou d'empêcher quiconque de capturer des séquences pendant un événement. Elles ne couvrent que la publication de contenu vidéo sur les médias sociaux, les sites Internet et les blogs depuis le " Field of Play" des événements de la FEI par des non-titulaires de droits.

Deuxièmement, il est important de préciser que ces lignes directrices ne s'appliquent pas à toutes les événéments de la FEI, mais uniquement aux classes respectives lors des compétitions nommées par la FEI (ainsi, par exemple, lors des compétitions de la FEI Dressage World Cup™, seules les deux compétitions de la FEI Dressage World Cup™ sont couvertes par ces lignes directrices), et ne s'appliquent donc qu'aux championnats de la FEI ainsi qu'aux séries et finales qui en découlent.

Il existe des possibilités pour les athlètes et les fédérations nationales d'accéder à des séquences qu'ils peuvent publier depuis le terrain de jeu (FOP) - ce qui est décrit dans les lignes directrices - ainsi que d'autres possibilités de publier du contenu FOP spécifique (comme des reconnaissances de parcours) depuis une manifestation portant le nom de la FEI.

FAQ pour la publication de vidéos sur les médias sociaux à partir d'événements nommés par la FEI

Pourquoi ces directives existent-elles ?

Ces directives existent - et ce depuis plusieurs années - pour garantir la clarté sur ce que les non-titulaires de droits peuvent et ne peuvent pas publier en ligne sur la base des accords contractuels que la FEI a conclus avec les titulaires de droits (c'est-à-dire les diffuseurs auxquels la FEI a cédé les droits) lors des manifestations portant le nom de la FEI. Il s'agit d'une utilisation industrielle et il est courant que les non-titulaires de droits soient limités dans les séquences qu'ils peuvent publier en ligne à partir du terrain de jeu. Ces lignes directrices ont pour but de clarifier et de structurer ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas, et d'offrir des options supplémentaires aux non-titulaires de droits.

Qu'est-ce qu'un détenteur de droits lors d'un événément de la FEI ?
Toute personne ou entité avec laquelle la FEI a conclu un accord contractuel pour filmer et/ou distribuer/diffuser des séquences vidéo d'un événément de la FEI.

Tous les droits sur les séquences vidéo prises sur le FOP lors d'un événément de la FEI sont détenus par la FEI et tous les droits d'auteur appartiennent à la FEI.

La FEI cède les droits des manifestations de la FEI aux télédiffuseurs afin de promouvoir le sport à grande échelle. Ces accords prévoient des droits médiatiques standard pour les détenteurs de droits, y compris des clauses d'exclusivité pour la publication de séquences vidéo du terrain de jeu.

Qu'est-ce qu'un non-titulaire de droits (NRH) ?
Toute personne ou entité qui n'a pas d'accord contractuel pour filmer et distribuer des séquences vidéo d'un événement de la FEI. Si vous êtes un journaliste, un influenceur, un spectateur, un athlète, un groom ou même une fédération nationale, vous êtes un non-titulaire de droits.

Un NRH peut-il filmer du contenu lors d'un événement nommé par la FEI ?
Oui - il n'y a pas de règles ou de restrictions sur le fait de filmer du contenu. Les restrictions ne concernent que la publication de ce contenu, par exemple sur les médias sociaux.

Quelles sont les événéments de la FEI concernés ?
Il s'agit d'un nombre restreint d'événements pour lesquels la FEI détient les droits de diffusion :

  • Longines League of Nations™
  • Longines FEI Jumping World Cup™ - compétition en Europe de l'Ouest et en Amérique du Nord.
  • FEI Dressage World Cup™ - compétition d'Europe de l'Ouest
  • Coupe du monde FEI d'attelage™
  • Coupe du Monde FEI de Voltige™ Final
  • Coupe du monde de concours complet FEI™
  • Championnats FEI seniors (championnats d'Europe, championnats du monde)

Qu'entend-on par "Field of Play" ? S'agit-il uniquement de la piste principale ?
Le FOP se compose des zones suivantes :

  • La piste principale
  • Zone d'échauffement
  • Zone Kiss & Cry
  • Leaders lounge
  • Entrée/sortie de la piste
  • Le parcours de cross-country en concours complet
  • Le parcours de marathon en attelage
    Les lignes directrices ne concernent que la publication d'images de ces zones.

Quel était l'objectif/la raison de cette mise à jour ?
Depuis environ 5 ans, des directives sont en place et accessibles au public sur le site Internet de la FEI. Elles expliquent ce qui est autorisé pour les non-titulaires de droits lors des manifestations de la FEI. L'expérience de la FEI avec les directives précédentes est qu'elles n'ont pas atteint leur objectif ; les parties prenantes semblaient ne pas savoir ce qu'elles étaient autorisées à faire et ce qu'elles n'étaient pas autorisées à faire, ce qui a donné lieu à de nombreux cas de NRH publiant du contenu FOP provenant d'événements de la FEI sur les médias sociaux et/ou commercialisant ce contenu.
Après une évaluation, il a été décidé d'affiner et de clarifier les lignes directrices précédentes afin que chaque groupe de parties prenantes concernées comprenne clairement ce qui est autorisé ou non à publier.

Qu'est-ce qui a changé ?
Très peu de choses ont changé en termes de ce qui est autorisé et de ce qui ne l'est pas, les nouvelles lignes directrices présentent simplement l'information différemment. Alors que les directives précédentes n'étaient pas explicites quant à leur application aux différents CNR (c'est-à-dire les membres accrédités des médias, par opposition aux athlètes, aux propriétaires et à l'entourage, ainsi qu'aux fédérations nationales), nous avons maintenant réorganisé les informations pour permettre à chaque partie prenante de comprendre plus facilement ce qu'elle est (et n'est pas) autorisée à publier à partir des manifestations portant le nom de la FEI.
Le principal changement concerne les références précédentes aux médias sans droits autorisés à publier quelques courts clips du FOP sur leurs chaînes Instagram, qui ont maintenant été supprimées pour être en ligne avec les accords contractuels. Bien que cette restriction ait suscité une certaine controverse, il s'agit d'une pratique courante dans l'industrie du sport et des règles similaires s'appliquent à de nombreux autres événements sportifs.
Bien que cette restriction ait suscité une certaine controverse, il s'agit d'une pratique courante dans l'industrie du sport et des règles similaires s'appliquent à de nombreux autres événements sportifs.

Ces lignes directrices visent-elles à censurer qui que ce soit ou à interdire la transparence lors des événements ?
Absolument pas. Ces lignes directrices ne visent en aucun cas à censurer qui que ce soit ou à interdire la transparence lors des événements ; elles ont pour but de garantir que les droits des diffuseurs lors des événements nommés par la FEI sont pleinement respectés. Pour une transparence totale, les événements sont diffusés en direct et dans leur intégralité sur FEI TV et/ou sur la chaîne YouTube de la FEI, et peuvent également être visionnés après coup.
Si quelqu'un est témoin d'un comportement qui le préoccupe lors d'un événement de la FEI, y compris les événements nommés par la FEI, il n'y a aucun problème avec la personne qui filme le comportement en question. Nous encourageons vivement toute personne ayant observé un comportement inapproprié à le signaler en partageant les images directement avec la FEI, qui assurera le suivi.

Qu'entend-on par contenu vidéo ? Seules les caméras de télévision professionnelles sont-elles autorisées ? Puis-je filmer avec mon smartphone et télécharger sur mes Reels Instagram ?
Le contenu vidéo fait référence à toute forme d'image en mouvement, de sorte que les lignes directrices s'appliquent à tout type de caméra ou d'appareil pouvant capturer des images en mouvement - des caméras de télévision professionnelles aux smartphones.
Les NRH ne sont pas autorisés à poster (ou à publier d'une autre manière) des séquences du terrain de jeu (FOP) sur les médias sociaux. Il existe une exception pour les athlètes et les fédérations nationales qui ont la possibilité de s'inscrire à l'application FEI Socialie qui leur permet de recevoir des séquences de qualité de diffusion de leur tour et de les publier sur leurs canaux de médias sociaux. L'exception ne s'applique pas aux séquences enregistrées et postées par l'athlète lui-même.

Puis-je diffuser des images en direct du terrain de jeu sur mes canaux numériques ?
Non, la diffusion en direct est soumise aux mêmes règles que les vidéos préenregistrées.

Qu'en est-il des photos ? Puis-je prendre des photos et les publier sur mes comptes de médias sociaux ?
Oui, on peut. Les photos peuvent être publiées sur toutes les plateformes sans restriction.

Si je suis à un événement où se déroule l'une des classes de la FEI World Cup™ et que je souhaite filmer un cheval et un cavalier concourant dans le Grand Prix et non dans la classe de la Coupe du monde, puis-je le faire ou non ?

Ces directives ne s'appliquent qu'aux épreuves de l'événément portant le nom de la FEI, car il s'agit des seules épreuves pour lesquelles la FEI détient les droits. Ainsi, par exemple, lors des expositions FEI Dressage World Cup™, seules les deux compétitions FEI Dressage World Cup™ sont couvertes par ces directives. De même, lors d'une manifestation de la Longines FEI Jumping World Cup™ - Western European League, seules les épreuves de la Coupe du monde FEI relèvent de ces directives. Le Grand Prix, par exemple, ne l'est pas. Les séquences de toutes les autres sections non FEI ne sont pas non plus couvertes.
L'organisateur (qui détient les droits pour les autres classes) peut avoir ses propres restrictions pour ces classes, mais cela ne relève pas de la FEI.

Je suis un athlète et j'ai un photographe personnel qui filme mes compétitions pour les publier sur mes médias sociaux. Est-ce encore possible ?
Cela dépend de l'événement auquel vous participez. Si vous participez à un événement de la FEI (voir liste ci-dessus), votre photographe est autorisé à vous filmer, mais il n'est pas autorisé à publier du contenu provenant du terrain de compétition sur les médias sociaux.
Toutefois, la FEI peut vous fournir une vidéo de votre performance/ronde filmée par le diffuseur hôte via la plateforme FEI Socialie. Vous pouvez la publier sur vos chaînes.
Si vous participez à un événement qui n'est pas couvert par les compétitions nommées par la FEI, ils peuvent vous filmer et vous pouvez publier cette vidéo sur vos canaux de médias sociaux, en fonction des accords conclus entre l'organisateur et les détenteurs des droits.

Comment puis-je accéder à la plateforme FEI Socialie pour que vous puissiez m'envoyer la vidéo de mon épreuve ?
Pour accéder à la plateforme FEI Socialie, cliquez ici. (Codes d'enregistrement : athlètes : "Athletes-Media")

Les manches de la Longines League of Nations™ sont disponibles sur la plateforme. Les autres événements portant le nom de la FEI sont en cours de mise en œuvre. En plus des images de la compétition, du contenu supplémentaire est également disponible via la plateforme FEI Socialie que vous pouvez utiliser pour partager sur vos plateformes de médias sociaux.

FEI Socialie fournit-il des images de toutes les compétitions à tous les niveaux ?
Non, seulement les événements nommés par la FEI tels que décrits ci-dessus.

Je suis spectateur d'un événement équestre - puis-je publier des vidéos sur mes canaux de médias sociaux ?
Si vous assistez à un événement nommé par la FEI (c'est-à-dire une compétition de la Coupe du monde de la FEI), non, les mêmes règles s'appliquent à toute personne n'ayant pas de droits.
Pour un événement non nommé par la FEI, cela dépend des accords entre les organisateurs et les détenteurs de droits.
Si vous avez acheté un billet pour l'événement, il y a probablement des conditions générales sur le billet ou pendant le processus d'achat du billet qui décrivent vos droits.

Puis-je rediffuser du contenu provenant des canaux numériques de la FEI ?
Oui, ce n'est pas un problème et la FEI accueille favorablement toutes les reprises/partages de contenu publié sur les canaux de médias sociaux de la FEI.

Que se passe-t-il si un CNR enfreint les directives ?
Chaque violation est évaluée au cas par cas. Plusieurs mesures peuvent être prises. Si l'infraction est commise par un membre des médias de la MNR, l'accréditation de ce membre des médias pour l'événement en question (et éventuellement pour des événements futurs) peut être remise en cause. La FEI peut également demander à la chaîne de médias sociaux concernée de "retirer" le contenu pour violation du droit d'auteur. Cela peut entraîner la suspension de la page de l'utilisateur.

Que faire si je veux filmer mon propre contenu ou utiliser d'autres contenus de la FEI ?
Si vous souhaitez utiliser du matériel de compétition supplémentaire à des fins éditoriales ou commerciales et devenir un détenteur de droits pour l'événement, veuillez contacter broadcast@fei.org.

Articles récents

Le lundi de Pâques 1er avril, nos bureaux seront fermés.

Nous serons de retour le 2 avril !

Nos bureaux seront fermés le vendredi 15 mars.

Nous vous remercions de votre compréhension!

Jours avant les Jeux olympiques
De Olymische spelen zijn gestart!
Sluiten